Home People Salif Keita : Une marque, une voix et un destin hors du commun

Salif Keita : Une marque, une voix et un destin hors du commun

Salif Keita : Une marque, une voix et un destin hors du commun
0

Salif Keita, à la voie comme dans la vie, c’est comme une trajectoire tracée sur une série de paradoxes qui n’ont en rien, enfreint les envies de découvertes et de performances de l’auteur compositeur ; cela, depuis ses débuts dans les petits cabarets autour du marché de Bamako, jusqu’au Rail Band bien avant, le groupe connu sous le nom de « Les Ambassadeurs du Motel de Bamako ».  Chanteur et compositeur, Salif a été un pionnier de l’avis même de Mazzoleni selon qui, « il a été de toutes les avant-gardes musicales au gré de ses exploits avec le Rail Band et les Ambassadeurs, deux des plus grands orchestres du Mali modernes. »Et pourtant, cela n’annonce chez lui qu’un petit bout de ce sera l’homme pendant cette longue carrière qui le poursuit encore un peu partout dans le monde. Voie Grande voix, un parcours et une voie exceptionnelle, un homme apprécié même par tous ces gens qui ne connaissent rien de la langue qu’il parle…Mais qui est donc Salif Keita ?

Descendant de l’empereur Soundjata Keita, dont l’empire (le Mali en l’occurrence), pour l’histoire, s’étendait selon les historiens, de l’océan Atlantique aux confins du Sahara, et jusqu’au Golfe de  Guinée, Salif est né dans un petit faubourg des environs de Bamako sur les bords du Fleuve Niger. Nous sommes en 1949, et sur les rives du Djoliba (nom donné au Niger du coté du Mali), l’enfant qui voit le jour dans cette petite appelée Badougou-Djoliba, à une trentaine de kilomètres de la capitale du Mali qui s’apprête à vivre ses premières années d’indépendance, est promis à un destin difficile, qui sera finalement sa chance. Nul n’est prophète chez toi dit l’adage que l’on soit sur le continent ou ailleurs dans le monde. Cette phrase terrible, s’il y a quelqu’un qui pouvait en faire sienne, c’est bien le musicien et interprète, le Malien Salif Keita. Quand on s’amuse à parcourir le temps d’une étape dans un aéroport ou le soir au coucher, le beau livre que lui a consacré, l’auteur de « Salif Keita, la voix du Mandingue *, Florent Mazzoleni, l’on sent que, rien,  dans le parcours de cet homme exceptionnel, n’a été  le fait du hasard.

 

WWW.KINGFM.SN

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *